Les tarifs d’un photographe de mariage (mais pas que!)

novembre 29, 2019

Une simple passion ?

Il n’est pas rare pour nous, photographes professionnels, d’essuyer quelques remarques qui concernent nos tarifs, jugés souvent “très élevés pour simplement appuyer sur un bouton” ou pour “une passion” ! Il est encore plus courant qu’on nous propose des “rémunérations” en visibilité et en nombre de “followers potentiels gagnés, ça te fera de la bonne pub !” ou encore ce qu’est notre métier. Enfin je veux dire, notre “vrai” métier.

Il serait évidemment très agréable que nos loyers soient payés par des likes, mais malheureusement le référendum allant dans ce sens n’a pas encore vu le jour…

Pour répondre aux éventuelles questions que vous pourriez vous poser quant à la façon de calculer nos prix, voici un petit article qui considère (presque) chaque aspect du métier. Tour d’horizon…

Un “vrai” métier

Être photographe, c’est plus que simplement appuyer sur un bouton, ou avoir du bon matériel, comme il nous arrive si souvent de l’entendre. Pendant longtemps, j’ai moi-même dû me faire violence pour croire en ce métier et son potentiel, tant il ne semble pas vraiment reconnu. Mais être photographe, ça implique quoi ?

En voici quelques grands axes…

La technique

En premier lieu, il s’agit bien entendu de connaitre son matériel, ses points forts et ses points faibles afin de créer des images “à son image”. Au delà de cet aspect purement technique, il est bien de connaître certaines règles visuelles, pour s’en affranchir plus tard, bien sûr, mais aussi pour comprendre ce qui a de l’impact. Après, il nous revient de créer son propre impact !

Regard & sensibilité
Certaines personnes ne sentent pas ces choses-là, et c’est comme ça. Je ne suis pas faite pour être comptable. Chacun son domaine, chacun ses forces et ses faiblesses !
L’expérience

La “patte” du photographe

Calculer ses tarifs

Lorsque j’ai commencé à tarifer mes prestations, en voyant les prix du marché, j’ai trouvé cool : 300.- à 600.- pour une “simple” heure de séance, c’était plutôt agréable à appréhender ! Aujourd’hui, après quelques années à douter, me demander si je ne demandais pas trop malgré le fait que j’étais sous le marché, j’ai petit à petit compris. Chaque tarif était juste, et j’ai fini par assumer les miens. Et à m’aligner avec eux. Et voici, de manière très transparente, ce qui ressort de ces constats.

Prenons pour cela l’exemple des tarifs pratiqués pour une journée de mariage.

Un mariage, de A à Z…

Certaines choses sont difficilement quantifiables, telles que l’expérience et l’oeil artistique par exemple, mais pour le reste, outre tout le temps passé sur la communication, la gestion des réseaux sociaux, la mise en place d’un site internet, son coût et sa maintenance, les apprentissages continus, et tous les frais qui gravitent autour du métier, voici un petit aperçu de ce que comprend une formule mariage…

L’investissement matériel

Avant tout, être photographe implique d’avoir du matériel de qualité pour être sûr d’assurer le mandat sans couac. Personnellement, je viens toujours avec 2 boîtiers, et au moins 3 objectifs professionnels. A cela s’ajoutent les cartes mémoire (XQD), les discs durs pour l’archivage de vos photos, les licences mensuelles des logiciels de traitement, la licence mensuelle pour pouvoir vous offrir une belle galerie en ligne, l’assurance du matériel professionnel, les frais d’AVS pour les indépendants, l’hébergement du site & nom de domaine grâce auquel vous lisez ces quelques lignes, les impressions (flyers, cartes de visite…) pour tout l’aspect marketing,… Des choses concrètes à rentabiliser, avant même d’être engagé !

Avant le jour J

Les différents échanges de mails : Vous vous renseignez sur les différents photographes et leur envoyez des emails, auxquels ils prendront le temps de répondre, et de créer différents échanges avant la première rencontre.

Pour que votre jour J qui approche se déroule à la perfection, il faudra que vous posiez vos questions à votre photographe, qui pourra vous conseiller, et vous lui transmettrez toutes les informations pour le jour J, qu’il étudiera pour s’assurer de ne rien rater.

La première rencontre : pour que vous puissiez vous rendre compte de votre feeling, cette première rencontre est importante dans le processus. Elle est sans engagement, et donc sans frais pour vous.

Le jour d’avant, il préparera son matériel pour que tout se déroule comme prévu lors de votre mariage et prendra le temps de se plonger dans l’organisation de votre journée.

Le jour J, ce que vous voyez 🙂

Le temps passé sur la route aller-retour et les frais d’essence

Les horaires : le fait de travailler le weekend et souvent tard le soir, et de manière non-stop est un point non négligeable

Le temps effectif passé sur place, en moyenne entre 8 et 12 heures, et l’investissement émotionnel et physique que ce temps comporte : pour que votre galerie soit à la hauteur de vos attentes, il faudra que je sois partout, en même temps pour ne rien rater.

Le jour d’après (ou plus exactement les semaines qui suivent)

De retour à la maison, place à la décharge des cartes mémoire. Ce processus prend toujours plus de temps que prévu.

La double sauvegarde également (archivage), pour être sûr de ne rien perdre en chemin et que tout soit parfaitement sécurisé!

Vient alors le temps tant attendu du tri et du traitement ! Souvent, l’on compte 3 à 4x le temps passé sur place pour le processus du traitement: pour vous rendre une galerie complète, qui traduit la patte du photographe, il faut traiter les images une par une, pour mettre en valeur chaque instant. Plusieurs jours entiers sont nécessaires pour cet aspect.

Ensuite, il faudra exporter tout ce beau petit monde, en 2 versions: la version web, et la version HD. Selon le nombre d’images, cela peut facilement prendre 1 à 2h.

Et enfin arrive le temps de créer votre galerie avec le mot de passe, uploader les photos, faire de la mise en page, et vous écrire ce dernier petit mail si stressant pour nous : ça y’est, vos souvenirs pour la vie sont en chemin !

Pour terminer…

Le packaging

Après avoir fait fabriquer les boites en bois et les clés USB, il faudra choisir & envoyer les photos en impression, préparer la boite, mettre les photos haute définition sur la clé USB, y ajouter toutes les petites surprises qui vous attendent, fermer le tout joliment et vous la faire parvenir, soit en vous la déposant chez vous, soit par la poste. Un tel packaging a un coût matériel non négligeable, et il est offert pour chaque formule ! :-).

________________________________

Il faut savoir qu’on ne travaille pas toute l’année comme cela. Ce serait tout simplement impossible! Mais ce métier comporte des temps de “rush” (par exemple, la “haute” saison, d’avril à octobre) et des temps plus calmes, comme l’hiver. Pour pouvoir en vivre, il est nécessaire de balancer ces 2 saisons pour créer un semblant d’équilibre financier.

départ mariée voiture bouquet photographe mariage

photographe mariage préparatifs marié se prépare

photographe, mariage, suisse, Vaud, Nyon, Wedding, photographer, Switzerland, elopement, Versoix, Lausanne, Genève, Aubonne

photographe, mariage, suisse, Vaud, Nyon, Wedding, photographer, Switzerland, elopement, Versoix, Lausanne, Genève, Aubonne

photographe, mariage, suisse, Vaud, Nyon, Wedding, photographer, Switzerland, elopement, Versoix, Lausanne, Genève, Aubonne

photographe, mariage, suisse, Vaud, Nyon, Wedding, photographer, Switzerland, elopement, Versoix, Lausanne, Genève, Aubonne

photographe, mariage, suisse, Vaud, Nyon, Wedding, photographer, Switzerland, elopement, Versoix, Lausanne, Genève, Aubonne

Photographe de mariage soirée décoration

Photographe de mariage soirée décoration

Photographe de mariage soirée décoration

Photographe de mariage Genolier Nyon

Photographe de mariage photos couple Genolier

19 19
SHARE THIS STORY
COMMENTS
EXPAND
ADD A COMMENT

0

error: Glad you like my work ! If you want to use anything from this page, please ask me first :-)